Maison / EntretienComment repeindre son parquet : nos conseils bricolage

Comment repeindre son parquet : nos conseils bricolage

Les effets du temps ne manquent pas de laisser des traces sur votre parquet et il finit par perdre son lustre d’antan. Avant de vous orienter vers des solutions radicales comme le remplacement du parquet ou la pose d’un revêtement en lino ou en vinyle sur ce dernier, pensez à lui redonner son éclat par un petit coup de peinture. On vous dit justement comme procéder rapidement et simplement pour obtenir le résultat que vous espériez.

Choisir la bonne peinture

Quelle couleur choisir ?

La couleur du sol va avoir un impact important sur la luminosité de la pièce, c’est pourquoi, il est conseillé d’utiliser des couleurs claires et de préférence du blanc ou du gris clair. Le blanc est la couleur idéale pour apporter de la lumière à votre pièce et autorise une infinité de mariages. Cela donnera de plus un côté scandinave épuré et chaleureux à votre pièce ce qui est très tendance en ce moment. Un parquet entièrement noir est un choix audacieux qui donnera un côté chaleureux et cosy à la pièce. Il se marie bien avec du turquoise ou de l’orange. Le rose et le vert pâle sont idéaux pour habiller des parquets baignés par le soleil. Pensez aussi à donner plus de fantaisie à votre parquet en alternant les couleurs ou en optant pour un parquet à motifs.

Quel type de peinture choisir ?

Vous avez le choix entre une peinture glycéro, acrylique ou alkyde. L’acrylique est la meilleure option d’un point de vue environnemental et assure aussi une bonne tenue. La peinture glycéro est quant à elle la plus durable de toutes mais elle a de nombreux inconvénients notamment la difficulté de la nettoyer, son impact environnemental et l’odeur désagréable qu’elle libère. Si vous voulez que le veinage du bois reste apparent, vous pouvez vous orienter vers un vitrificateur ou une huile nourrissante et protectrice. Le vitrificateur est généralement disponible en trois finitions : mat, satiné et brillant.

Il est à noter que la peinture est de préférence à utiliser sur des essences comme le chêne ou le pin. Les essences connues pour leur résistance comme le teck, le sipo, l’iroko ou le cèdre n’ont pas besoin d’un vernis ou d’une peinture.

Comment repeindre son parquet

  • Remettre en état son parquet  : Bien souvent le parquet même vernis ou huilé se détériore et cela se voit par les zones noires et les fissures qui apparaissent dessus. Vous devez alors le poncer en vous aidant d’une ponceuse. Commencez par choisir un abrasif à gros grains et finissez par un abrasif à grains plus fins. Il est impératif de se protéger avec un masque durant cette étape afin d’éviter les projections de la poussière de ponçage. Il se pourrait que votre parquet ait quelques trous par endroits lesquels doivent être colmatés à l’aide d’un enduit adapté. Le ponçage avec un abrasif à grains fins intervient après avoir colmaté les trous et fissures du bois. Cela servira à enlever l’enduit en trop et à homogénéiser le parquet.

Si votre parquet n’est pas trop abîmé, vous pourrez éviter l’étape du ponçage et enlever taches et salissures à l’aide d’un produit nettoyant et d’un balai brosse. Avant de commencer à appliquer votre peinture, pensez à protéger tout le périmètre de votre parquet à l’aide d’un adhésif de masquage.

  • Appliquer la peinture  : Vous aurez d’abord besoin d’appliquer une primaire ou une sous-couche qui va permettre d’assurer l’adhérence de votre vernis ou de votre peinture et en même temps protéger le bois. Remuez bien votre pot de primaire avant de l’appliquer. Notez que la peinture comme la sous-couche doit être appliquée à une température comprise entre 10 et 25°C. Vous devez ensuite laisser sécher quelques heures avant de passer à l’application d’un vitrificateur avec la finition désirée ou une peinture.

Pour appliquer la peinture vous aurez besoin d’un rouleau de peinture avec un manche télescopique pour le centre de la pièce et un petit pinceau large pour les angles et les endroits difficiles d’accès. N’hésitez pas à vous aider d’un bac à peinture (ou un camion) pour tremper votre pinceau dedans. Il vous sera nécessaire d’appliquer deux couches de peinture et de patienter un ou deux jours entre les deux couches en fonction de la peinture (n’oubliez pas de vous référer à son étiquette). Entre les deux couches, il est indispensable de bien aérer afin que la peinture sèche parfaitement. Vous devrez patienter entre 4 et 5 jours pour que la peinture soit tout à fait sèche et résiste aux chocs et charges qu’elle va subir. Il vous est possible d’appliquer un vernis sur votre peinture une fois qu’elle a bien séché. Cela la protégera et lui donnera plus de brillance.

Le vitrificateur s’applique quant à lui par petites quantités. Il s’applique de préférence en deux couches en laissant la première couche sécher avant de passer à la deuxième couche. Il faut en général attendre 12 heures avant de passer à la 2ème couche. Notez que vous pouvez aussi appliquer une peinture sur votre vitrificateur.